La tribune des élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES – Juin 2018

Les défenses des droits étudiants, la mission principale des élu-e-s de l’AFGES !

 

L’année se termine pour la plupart des étudiant-e-s, mais il est déjà temps d’anticiper les années à venir. En effet, les conseils centraux de l’Université traitent actuellement de nombreux dossiers, que ce soit l’examen des Modalités d’Évaluations et de Contrôle de Connaissances (MECC), les votes des maquettes pour l’offre de formation 2018-2022 ou d’autres sujets d’actualités. C’est ainsi que les élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES, ont signalé diverses problématiques ou incohérences concernant à la fois les MECC et les maquettes de formation, que ce soit lors des conseils ou des commissions dédiées aux discussions des MECC. Les élu-e-s de l’AFGES resteront attentif-ve-s durant l’ensemble de la procédure afin de veiller au respect strict des droits de l’ensemble des étudiant-e-s de l’Université de Strasbourg.

 

Lors du dernier Conseil d’Administration de l’Université, une motion (adoptée à l’unanimité) a été déposée par les élu-e-s de l’AFGES ; afin que l’Université prenne position en faveur la fermeture de l’établissement “Arcadia”. Ce dernier met en péril la sécurité, les valeurs, mais également les étudiant-e-s et membres du personnel de l’Université de Strasbourg.

En effet depuis décembre dernier, le quartier étudiant de l’Esplanade accueille les locaux du Bastion Social, également connu sous le nom de bar “Arcadia”, à quelques mètres seulement du campus universitaire. Suite à l’agression de certain-e-s étudiant-e-s le Mercredi 28 mars, les élu-e-s étudiant-e-s ont souhaité que le conseil d’administration de l’Université de Strasbourg condamne fermement ces violences et les dérives discriminatoires, en demandant de manière unanime la fermeture d »Arcadia”, ainsi que la dissolution du mouvement “Bastion Social”.

 

Afin d’accompagner au mieux les étudiant-e-s et lycéen-ne-s dans la connaissance et la mise en application de leurs droits,  l’AFGES lance une nouvelle fois une campagne d’information sur sa “hotline”. C’est une adresse mail destinée à orienter et accompagner de manière individuelle tout-e étudiant-e ou lycéen-ne rencontrant un problème, ou ayant besoin d’être informé ou orienté aussi bien concernant leur cursus académique (examens, inscription, régimes spéciaux d’étude…) que vis à vis de leur quotidien (Bourses, logement, santé…). En effet, au vu des changements que connaît actuellement l’Enseignement Supérieur, et afin d’accompagner au mieux les futur-e-s ou actuel-le-s étudiant-e-s de l’Université de Strasbourg, la hotline@afges.org de l’AFGES traitera également les cas liés à la réforme actuelle (Parcoursup, réorientation, inscription à l’Université … ).

 

Vous pouvez retrouver les différentes actions menées par les élu-e-s sur cette thématique dans les anciennes “tribunes des élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES” sur le site http://www.changetoncampus.org/actualite/.

L’ensemble du réseau AFGES, de ses élu-e-s et de son bureau restent à votre disposition pour répondre à vos interrogations sur hotline@afges.org.

 

Les Élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES.

La tribune des élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES – Avril 2018

L’Université doit être un lieu de savoir, d’émancipation et de débat!

 

Depuis plusieurs semaines, des tensions autour des réformes actuelles sont présentes au sein de certains campus de l’Université de Strasbourg. Ces tensions se sont récemment soldées par des blocus, organisés par quelques groupes d’étudiant-e-s, personnels enseignants et administratifs.

 

Les élu-e-s de l’AFGES réaffirment que la liberté d’expression des étudiant-e-s est un principe essentiel au débat et au processus démocratique. Cependant, le débat de fond implique le respect de chacun-e, et il est de ce fait inacceptable d’empiéter sur la liberté d’expression des autres étudiant-e-s, remettant ainsi en cause la représentativité même des décisions prises lors de ces Assemblées Générales.

 

Il n’est par ailleurs en aucun cas acceptable que les étudiant-e-s devant se rendre en examens ou souhaitant s’investir dans leurs cursus ne puissent le faire dans de bonnes conditions. En effet, les blocus ne doivent pas être un frein à la diffusion de savoir ou même à la poursuite des études.

 

Les élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES ont interpellé l’Université de Strasbourg, et particulièrement son Président, afin que soit mis en place le plus rapidement possible une consultation électronique sur la question des blocages. C’est chose faite ! Les étudiant-e-s ont pu répondre à la consultation de l’Université du 16 avril au mercredi 18 avril à 8h.

 

 

Les élu-e-s de l’AFGES rappelle également qu’une part importante de la réforme se joue à l’échelle locale. Ainsi, ces derniers sont mobilisés depuis des mois, pour veiller au bon déroulé de l’application de la réforme, veiller à ce que cette dernière ne pénalise nullement les étudiant-e-s tout en apportant une réelle amélioration de leurs conditions de vie et d’étude, et permette l’accès de toutes et tous à l’Université.

 

Vous pouvez retrouver les différentes actions menées par les élu-e-s sur cette thématique dans les anciennes “tribunes des élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES” sur le site http://www.changetoncampus.org/actualite/ .

 

L’ensemble du réseau AFGES, de ses élu-e-s et de son bureau restent à votre disposition pour répondre à vos interrogations sur hotline@afges.org .

 

Les Élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES.

La tribune des élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES – Mars 2018

Capacités d’accueil en Master et parcours d’accompagnement personnalisés

Alors que la Loi ORE vient de passer au conseil constitutionnel, les décrets d’application et les arrêtés proposés au CNESER précisent l’application de la réforme dans les Universités.

Le 15 mars 2018, les élu-e- s de l’AFGES participeront au deuxième comité de suivi du “plan étudiant”. Ce dernier aura pour thématique principale les parcours d’accompagnement personnalisés.

Pendant ce comité, les élu-e- s de l’AFGES défendront la mise en place du tutorat dans ces parcours, notamment à travers des labellisations. En effet, pour une réelle efficacité et une facilité de mise en place de ces parcours, il n’y a pas d’autre choix que de les dispenser au travers des tutorats étudiants.

La proximité entre les tuteurs et tutrices et les problématiques étudiantes, l’intérêt pédagogique des deux parties et la facilité de mise en place tant économique qu’administrative semblent placer le tutorat étudiant comme le moyen incontournable pour s’adapter à la réforme. C’est donc dans l’intérêt de l’université de renforcer ce dernier.

Les élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES soumettront à l’Université de Strasbourg des propositions sur l'articulation entre les tutorats étudiants et les parcours d’accompagnement spécifiques. Le comité proposera ainsi un cadrage des parcours d’accompagnement personnalisés à l’Université de Strasbourg.

Les élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES seront attentif-ve-s à la mise en place des parcours d’accompagnement spécifiques dans l’ensemble des composantes et n’accepteront aucune dérive remettant en cause l’essence même de ces parcours.

Lors de la dernière CFVU, les élu-e- s de l’AFGES ont obtenu l’augmentation des capacités d’accueil des Masters MEEF EPS 2nd degré et de ceux de psychologie.

La réduction des capacités d’accueil ne s’apparenterait qu’à une sélection sans aucun sens et aucune logique, ne permettant pas aux étudiante-s de poursuivre leurs études pour une simple question de “compétitivité” et de classement entre les différentes composantes.

Les élu-e- s de l’AFGES seront intransigeant-e- s lors du Conseil d’Administration du 13 mars, afin que ces augmentations ne soient pas remises en cause.

Les Élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES.

La tribune des élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES – Février 2018

Réforme du 1er Cycle Universitaire et parcours d’accompagnement

Alors que le processus législatif concernant la réforme du 1er cycle Universitaire arrive à son terme et bien qu’inquiet-e- s vis-à- vis des amendements législatifs apportés à cette réforme, les élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES travaillent sur l’application de cette dernière au sein de l’Université de Strasbourg.

Le 13 février 2018, les élu-e- s de l’AFGES ont participé au comité de suivi du “plan étudiant”.
Lors de ce dernier, un point d’étape a été fait sur l’application de la réforme, ce qui a permis aux élu-e- s d’engager les discussions à propos des parcours d’accompagnement spécifiques. Le point d’interrogation restant concerne les accompagnements déjà existants, tels que les tutorats, déjà dispensés par de nombreuses associations étudiantes : comment les inclure à ces parcours ?

Les parcours d’accompagnement doivent s’articuler avec le Tutorat et non s’y substituer !

En effet, il est souhaitable d’avoir un accompagnement plus spécifique et centré sur l’étudiant-e à travers des tuteurs et tutrices étudiant-e- s, plus proches des problématiques rencontrées par celles et ceux bénéficiant de ces parcours. Il est nécessaire de reconnaître et de valoriser cet engagement qui est bénéfique à la fois pour le tuteur/la tutrice et pour l’étudiant-e bénéficiant du tutorat.

Comme signifié en amont, des inquiétudes persistent face aux actuelles dérives législatives que connait le projet de loi ORE.
L’AFGES s’est fermement opposée aux amendement proposés par le Sénat lors de la procédure législative. En effet, l’insertion professionnelle a été placée au centre du calcul des capacités d’accueil, occultant totalement la mission principale de nos universités, à
savoir l’émancipation de la jeunesse. Cette proposition n’est pas cohérente dans un monde où la société et le marché du travail sont constamment en mouvement.

Les élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES, resteront vigilant-e- s à l’application de ces modalités sur le territoire alsacien ; et rappellent que la sélection n’est pas et ne sera jamais la solution aux problèmes que connaît l’Enseignement Supérieur et la Recherche.

Les Élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES.

La tribune des élu-e-s étudiant-e-s de l’AFGES – Janvier 2018

Réforme du 1er Cycle Universitaire : Pas d’Avenir sans investissement

Après avoir œuvré au sein des Conseils Centraux de l’Université pour l’augmentation des capacités d’accueil, les élu-e- s de l’AFGES travaillent maintenant sur les déclinaisons des attendus et les modalités d’examens de dossier.

Lors du Conseil d’Administration de décembre a été votée, à l’initiative des élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES, la création d’une nouvelle commission afin de suivre l’application de la réforme du 1er Cycle Universitaire dans notre Université.
Quatre étudiant-e- s de l’AFGES siégeront dans cette commission.

Les élu-e- s de l’AFGES ont également voté une motion lors du dernier Conseil d’Administration de l’Université afin d’interpeller le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ainsi que la Rectrice de l’Académie de Strasbourg au sujet des moyens financiers et humains qu’il convient d’allouer à la réforme.
De cette façon, il est demandé d’une part que la répartition des moyens pouvant être alloués soit rapide et équitable, d’autre part au ministère d’indiquer très rapidement quels dispositifs seront applicables dans le cadre du « oui, si » : l’ensemble de la réforme n’a de sens que si les universités peuvent préparer assez tôt de nouveaux programmes d’aide à la réussite étudiante.
Face à cela, l’AFGES et ses élu-e- s réaffirment que la limitation de l’accès à l’enseignement supérieur ne saurait être une réponse adéquate au manque de moyens. En effet tout-e étudiant-e doit pouvoir accéder à la formation de son choix.

Les élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES tiennent à rappeler que, même s’ils/elles rejettent l’idée même de classement, les modalités d’examens des dossiers ont vocation à prendre en compte en priorité le projet professionnel de l’étudiant-e.
Les représentant-e- s étudiant-e- s de l’AFGES n’accepterons en aucun cas de la part des composantes une “sélection” se basant sur les notes ou les mentions ou séries du baccalauréat.

Il convient cependant de saluer l’investissement de l’Université dans cette réforme, sans toutefois oublier que tous les acteurs et actrices de celle ci, doivent prendre leurs responsabilités.

Les Élu-e- s étudiant-e- s de l’AFGES.

l’AFGES remporte les élections étudiantes du CROUS et de l’Université de Strasbourg

banniere-merci-elections-2016

L’AFGES – les étudiant-e-s d’Alsace a une nouvelle fois été plébiscitée par les étudiant-e-s au cours des élections au Conseil d’Administration du CROUS de Strasbourg ainsi qu’aux conseils centraux de l’Université de Strasbourg.

Le 15 novembre se sont tenues les élections des représentant-e-s étudiant-e-s au Conseil d’Administration du CROUS de Strasbourg. La liste “AFGES – Change ton campus avec les amicales et BDE” a ainsi remporté 5 sièges sur 6 au collège de Strasbourg avec un résultat record de près de 70% des suffrages exprimés.

Les 22 et 23 novembre se déroulaient les élections des élu-e-s étudiant-e-s aux conseils centraux de l’université.

L’AFGES a remporté 4 sièges sur 6 au Conseil d’Administration (CA) ainsi que 12 sièges sur 16 à la Commission Formation et Vie Universitaire (CFVU). En outre, la liste associative des Jeunes Chercheurs, menée par l’ADDAL, DEHSPUS, STRAS’AIR et soutenue par l’AFGES, a obtenu 3 sièges sur 4 à la Commission de la Recherche (CR).

A nouveau, une très large majorité d’étudiant-e-s a accordé sa confiance à l’AFGES et son programme puisque c’est près de 7 votants sur 10 qui ont fait le choix des listes “AFGES – Change ton campus avec les amicales et BDE”.

Ces victoires permettront aux équipes nouvellement élues de travailler efficacement à l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiant-e-s d’Alsace pendant deux ans.

Télécharger le communiqué en version PDF

L’Université, la CFVU et le CA

Qu’est-ce que la CFVU et le CA de l’Université ?
Pour trouver les réponses à vos question consultez notre nouvelle vidéo explicative sur les instances représentatives et Rendez-vous les Mardi 22 et Mercredi 23 novembre prochains pour élire vos représentants étudiant-e-s dans ces instances.
L’AFGES y présente une liste sous le nom : AFGES change ton campus avec les amicales et BDE dont le programme est disponible dans la rubrique « Nos Propositions« .

A venir : la vidéo de présentation du programme pour les élections centrales de l’Université.

MERCI !

banniere-merci-ctc-crous

Mardi 15 novembre pour les élections des représentants étudiant-e-s du CROUS de Strasbourg, vous avez été près de 70% à plébisciter la liste AFGES Change ton campus avec les amicales et BDE.
Soit une progression de près de 3%  avec l’obtention de 5 sièges sur 7!
C’est l’ensemble du réseau de l’AFGES qui vous remercie de pour votre confiance inébranlable, nous vous donnons donc rendez-vous les Mardi 22 et mercredi 23 novembre prochains pour les élections centrales de l’Université de Strasbourg !

 

[VIDÉO] Présentation du programme de la liste CROUS 16/17

Les candidat-e-s de l’AFGES au conseil d’administration du CROUS vous présentent un extrait de leurs projets pour les 2 années à venir !
Rendez-vous le 15 Novembre pour aller voter!

 

[VIDÉ0] Le CROUS à quoi ça sert? Les élu-e-s, quels rôles ont-ils ?

Le CROUS à quoi ça sert? Les élu-e-s, quel rôle ont-ils ? Les étudiants de l’AFGES répondent à vos questions dans cette vidéo.

The english translation :

Hi, I heard many things about the « CROUS » but what is hiding behind this acronym ?

The CROUS is a regional center whose public service mission is to give students tools to succeed in their studies.

But, in practice, what can the CROUS do for me on a daily basis ?

The Crous has 7 missions:
Accommodation, including the management of the university’s residence halls; catering with the university’s restaurants and cafeterias; student welfare with specific scholarships; culture; jobs that relate to student life; international and social assistance with the existence of social workers directly available on campus.

Do students have a say in CROUS’s decisions ?

Indeed, CROUS’s board of trustees advocates for students on important decisions such as accommodation, the price of the food available on campus or even student welfare. This year, thanks to AFGES’ elected trustees, the prices of the university canteens and accommodation stayed the same rather than increasing.

Can you tell me more about these student representatives ?

They are elected for 2 years by the students of the academic area of Strasbourg, therefore on the 15th of November you will be able to vote for your student representatives and the federation AFGES introduces a list of candidates from all the sectors gathered under the banner “AFGES – Change ton campus avec les amicales et BDE“. You can find our program and share your ideas on the website changetoncampus.org (the participatory democracy’s website for all !)